École et cinéma

Renseignements
et réservations :
Duarte Caetano

programmation@cinebourse.fr
+33 (0)5 55 02 26 16

Le programme 2021 / 2022

École et cinéma fait découvrir chaque année aux élèves des écoles primaires des films contemporains ou du patrimoine, choisis en fonction de leur qualité artistique, de leur capacité à émouvoir, étonner, remuer, questionner.

Ce dispositif national permet aux enfants et aux enseignants de l’école élémentaire et pré-élémentaire d’aborder ou d’approfondir un parcours pédagogique et artistique sur le cinéma. Il permet de lier le cinéma à l’école avec deux objectifs:

– Initier les enfants à prendre le chemin de la salle de cinéma et s’approprier ce lieu de pratique culturelle, de partage, de lien social…
– Initier une réelle approche du cinéma en tant qu’art à découvrir et à aimer.

Les classes assistent à trois projections dans l’année.
Le tarif est de 2.30€ par élève. Gratuité pour les accompagnateurs.

1er Trimestre

La ruée vers l'or

De Charles Chaplin avec Charles Chaplin
USA, 1926, 1H36

Au XIXe siècle, la découverte de fabuleux gisements d’or dans le Klondike provoque une formidable ruée de prospecteurs. Un aventurier solitaire et malingre, Charlot, affronte une tempête de neige et n’en réchappe qu’en se réfugiant dans la cabane d’un hors-la-loi, Black Larsen. Jim McKay, un autre prospecteur, trouve à son tour asile dans la frêle baraque. Autrement mieux bâti que Charlot, Jim affronte Larsen et prend le dessus. Les trois hommes se résignent à partager le même toit. Dans la ville voisine, où il se rend, Charlot s’éprend d’une entraîneuse, Georgia…

2ème Trimestre

Petites z'escapades

Films collectifs
France, 1985, 40MIN

Petites z’escapades est un programme composé de six contes.

Jean de La Lune
Pascal Le Nôtre – France – 1994 – 3 min – Animation de pâte à modeler et papiers découpés
Un âne randonneur découvre un être minuscule mais il est si petit qu’il le perd de vue… Un classique de la chanson enfantine mis en scène avec beaucoup d’humour.

L’Éléphant et la Baleine
Jacques-Rémy Girerd – France – 1985 – 8 min – Pâte à modeler animée
Un montreur de foire sillonne les routes pour exposer dans des conditions pitoyables une belle mais triste baleine coincée dans une roulotte. Chaque soir, le cétacé pleure sa tristesse. Un jour un petit cirque s’installe près de la roulotte. L’éléphant, touché par les plaintes de la baleine, entraîne tous ses amis dans une grande opération de sauvetage.

Meunier tu dors
Pascal Le Nôtre – France – 1994 – 3 min – Animation de pâte à modeler et papiers découpés
Un âne essaye de réveiller un meunier endormi… Ce court métrage est une mise en image de la célèbre chanson Meunier tu dors.

Petite Escapade
Pierre-Luc Granjon – France – 2002 – 6 min – Marionnettes animées et dessins
Un enfant venu du centre de la forêt observe, du haut d’un mur, les gens qui empruntent un trottoir. En fin de journée, il rentre chez lui, souriant. Il a une vision toute personnelle de ses observations du haut du mur.

Le trop petit Prince
Zoïa Trofimova – France – 2002 – 8 min – Dessin animé rehaussé à la craie
Chaque jour, le soleil se lève à l’horizon. Chaque jour, un petit homme s’évertue, avec la même ténacité et par tous les moyens possibles, à nettoyer les tâches du bel astre lumineux.

Au bout du Monde
Konstantin Bronzit – France – 1999 – 8 min – Dessin animé
Les aventures d’une maison à l’équilibre fragile posée sur le pic d’une colline : elle balance alternativement de droite à gauche, au grand dam de ses habitants.

3ème Trimestre

Les Aventures de Robin des Bois

De Michael Curtiz, William Keighley avec Una O’Connor, Claude Rains, Errol Flynn
USA, 1938, 1H42

En l’an de grâce 1191, le roi Richard Cœur de lion, parti aux Croisades, est fait prisonnier par l’empereur d’Autriche. Le trône vacant suscite la convoitise du propre frère de Richard, le Prince Jean. Celui-ci, secondé par Sir Guy de Gisbourne, fait régner la terreur et l’injustice sur le royaume. Robin de Locksley, le plus habile des archers du royaume, refuse de reconnaître l’autorité de l’usurpateur. Il se réfugie dans la forêt de Sherwood, où il organise la résistance, aidé par ses compagnons, Willy l’Écarlate, Petit Jean et frère Tuck, dont nous assistons aux facétieux recrutements. Ils constituent une armée joyeuse de petites gens, paysans, meuniers, charpentiers, tous ruinés et affamés mais pleins d’allant. Ils s’empareront du trésor collecté par Guy de Gisbourne et ses sbires, tout en les ridiculisant, afin de faire libérer Richard, auquel ils ont juré fidélité…
Pas question pour Jean-Michel Bertrand d’opter pour la facilité et d’aller filmer des loups dans des parcs ou des réserves. Faire un film sur la liberté, cela ne se fait pas au détriment de l’honnêteté et d’une certaine éthique pour ce cinéaste qui se refusera à nous révéler le lieu où se trouve la tanière. Le film est brut et donne à voir ces animaux et cette vallée le plus spontanément possible. Les paysages majestueux et simples à la fois prennent le relais sur les commentaires du réalisateur, eux-mêmes accompagnés de la subtile musique d’Armand Amar.